Comment Informatique Banque Populaire a monté le PGE en quelques jours avec Alteca

En mars 2020 face à une situation sans précédent, le gouvernement français adopte des mesures d’urgence pour freiner les impacts économiques de la crise sanitaire liée à la Covid-19. Les banques et leur DSI doivent s’adapter en quelques semaines pour pouvoir proposer aux entreprises de souscrire au PGE (Prêt Garanti par l’Etat).

C’est le cas d’Informatique Banque Populaire, qui fait appel à Alteca pour rendre disponible en urgence ces nouveaux produits bancaires à l’ensemble du réseau. Romain Lacroix, référent de Pôle chez Alteca, et responsable du Centre de Services Crédits, revient sur ce projet stratégique.

Un contexte tendu nécessitant une réponse rapide

Pour permettre aux entreprises de maintenir leur trésorerie et les emplois et ainsi passer la crise, l’État annonce dès mars 2020 une nouvelle mesure : le Prêt Garanti par l’État, dit PGE. Cette aide offre la possibilité à toute entreprise quelle que soit sa taille ou forme juridique, de souscrire un prêt pour lequel aucun remboursement ne sera exigé la première année.

Informatique Banque Populaire, filiale des Banques Populaires et du Groupe BPCE, assure le développement informatique du système d’information des 11 Banques Populaires régionales.

L’enjeu pour Informatique Banque Populaire : mettre en place très rapidement la mise en disposition du PGE en agence pour qu’elles puissent en proposer la souscription à leurs clients. Les délais étaient donc très serrés pour permettre aux entreprises de bénéficier de cette aide de l’Etat le plus rapidement possible.

« L’enjeu, c’était de respecter des délais très courts, avec une mise en place de ce prêt très rapidement pour éviter des fermetures d’entreprises. Dès l’évocation de cette aide de L’État, on s’est tout de suite mis en action. »

Romain Lacroix, responsable du CDSG Crédits Informatique Banque Populaire et Référent du Pôle Technologies de Dijon.

Gérer la crise

Alteca a accompagné Informatique Banque Populaire sur l’ensemble des phases du projet :

  • Cadrage et expression des besoins
  • Conception et analyse des spécifications
  • Tests unitaires et recette
  • Paramétrage et déploiement
  • Suivi du run et maintenance

Les développements ont été réalisés en langage Java et en Pacbase dans un environnement mainframe spécifique aux banques.

Les équipes avaient l’habitude de travailler en mode agile, mais pour gagner encore en réactivité, certains rituels ont été adaptés.

Phase 1 : utiliser l’existant et prioriser

La priorité a donc été mise sur la souscription rapide de ces nouveaux prêts. Dans un premier temps, les équipes ont utilisé les interfaces existantes, en modifiant les paramétrages notamment pour faire face à l’urgence. Les tests de non régression étaient eux aussi priorisés pour gagner du temps.

Phase 2 : réaliser les implémentations spécifiques

Dans un deuxième temps, l’accent a été mis sur le développement des nouveautés et exigences fonctionnelles de gestions de ces nouveaux prêts. Les règles ont évolué de nombreuses fois entrainant, de fait, des développements supplémentaires. Le projet a donc également reposé sur la capacité d’adaptation des équipes.

C’était tellement changeant qu’on ne pouvait pas prévoir sur 3 semaines ce qu’on allait faire.

Romain Lacroix, responsable du CDSG Crédits Informatique Banque Populaire et Référent du Pôle Technologies de Dijon.

L’enjeu technique majeur était de non seulement de s’intégrer à l’application bancaire existante permettant de souscrire les prêts professionnels, mais aussi de se connecter avec l’ensemble du réseau BPI qui devait centraliser les demandes de PGE. Le cadre réglementaire et le nombre important de spécificités à prendre en compte était un réel enjeu.

L’importance de l’humain

Chez Alteca, ce projet a demandé l’implication de 3 agences : Dijon (où était basé le Centre de Services Groupé Crédits), mais aussi Lyon et Paris. De nombreux profils techniques et fonctionnels (directeur de projet, chef de projet, business analyst, tech lead, testeurs, recette…) tant chez Alteca que du côté de notre client Informatique Banque Populaire se sont mobilisés pour collaborer. Malgré la pression des délais, nécessitant des adaptations managériales et organisationnelles, les collaborateurs impliqués ont apprécié de voir le projet avancer rapidement.

La bonne connaissance de l’écosystème fonctionnel du crédit et des technologies associées ont permis aux équipes Alteca de répondre présent avec le niveau de satisfaction attendu.

En conclusion, le projet Prêt Garanti par l’État est une réussite collective. Les équipes Alteca ont su se mobiliser dans des délais serrés et répondre aux enjeux techniques et fonctionnels d’Informatique Banque Populaire. Avec un management de proximité et une organisation adaptés, et en travaillant main dans la main avec notre client, nos collaborateurs ont délivré des solutions de qualité, générant très peu d’incidents.

Aujourd’hui, un peu plus d’un an après, plus de 130 000 PGE ont été mis en place par les Banques populaires pour plusieurs milliards d’euros.

En 2021, nos équipes continuent à assister les banques sur la partie PGE. En parallèle, le focus est mis sur l’implémentation d’un nouveau type, les prêts participatifs relance (PPR). Un nouveau challenge à relever pour les équipes Alteca !